Recherche par mot clé

#bienêtre

La pollution de l’air extérieur, une urgence de santé publique.

« L’air toxique que des milliards de personnes respirent chaque jour est le nouveau tabac⁠1 ».

Cette phrase choc, nous la devons à nul autre que le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le Dr Ghebreyesus n’hésite pas à avancer que « la pollution de l’air est une urgence silencieuse de santé publique⁠2 ». D’après l’OMS, respirer un air vicié cause près de 7 millions de morts chaque année, dont environ 4,2 millions sont dus à la pollution de l’air extérieur (et 3,8 millions à l’air pollué des lieux clos).

Des chiffres impressionnants, mais qui sont encore sous-estimés si l’on en croit une étude récente publiée dans Cardiovascular Research. Cette dernière fait état d’un bilan encore plus sombre : 8,8 millions de morts⁠3 par an, soit un décès sur cinq dans le monde !

La pollution de l’air extérieur ferait perdre au global près de 3 ans d’espérance⁠4 de vie, soit plus que les guerres ou le tabac. Pour Thomas Münzel, co-auteur de cette étude, « nos résultats montrent qu’il existe une pandémie de la pollution de l’air⁠5 ».

En voir plus

Les enfants passent la majeure partie de leurs journées à l’intérieur. Maison, école, transports… ils évoluent dans des endroits clos près de 90 % du temps. Or les scientifiques sont formels : l’air intérieur est bien plus pollué que l’air extérieur, jusqu’à 5 à 10 fois plus⁠1 !

En voir plus

De nombreuses sources de polluants entraînent des impacts directs et indirects sur l’environnement et la santé.

Chez RISO, nous nous engageons pour la qualité de l’air de votre environnement de travail.1

En voir plus

Pourquoi se soucier de la qualité de l’air ? Parce que c’est un véritable enjeu de santé publique ! On estime qu’en France la pollution atmosphérique est responsable de 48 000 décès prématurés chaque année1 (soit près de 8 %⁠2 des décès annuels dans le pays).

Et ce n’est pas tout : selon la commission d’enquête du Sénat, le coût associé à cette pollution peut atteindre 100 milliards d’euros par ans3. La pollution atmosphérique nous coûte donc potentiellement autant chaque année que le plan d’urgence4 pour soutenir les entreprises face au Coronavirus !

En voir plus
Explorez enMozaique Liste