Introduction

L’écologie et l’environnement

Initié il y a près de cinq ans par le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) d’Auvergne, le programme Sylvae – dont RISO est partenaire – vise à protéger les vieilles forêts et la biodiversité qu’elles recèlent. Pierre Mossant, directeur du CEN d’Auvergne, nous dit tout sur cet ambitieux programme.

En voir plus

En 2021, grâce à son partenariat avec ELISE, RISO a permis le recyclage de près de 6 tonnes de déchets de bureau.

En voir plus

zéro déchetsLe recyclage est un des piliers d’une démarche zéro déchets. C’est un des « 4 R » : réutiliser, réparer, réduire (les déchets) et recycler.

Or le papier est un des matériaux les plus recyclables et recyclés du monde (voir notre article ici). Privilégier le papier recyclé, c’est donc faire un geste environnemental, n’est-ce pas ?

Il semble évident que la réponse est « oui ». Déjà parce que produire du papier 100 % recyclé ne nécessite pas de couper des arbres, alors que pour obtenir une tonne de papier vierge il faut abattre jusqu’à 24 arbres (ce qui représente trois tonnes de bois)1. Idem en ce qui concerne la consommation d’eau et d’énergie, bien moindre pour le papier recyclé.

Le papier recyclé permet une économie de ressources qui apparaît essentielle aujourd’hui. L’abandon progressif des emballages plastiques et le boom du e-commerce – avec l’explosion du nombre de colis qu’il implique–, nous amènent notamment à utiliser des quantités toujours plus importantes de papiers et cartons. Alors autant utiliser la solution la plus écologique !

Mais attention, les choses ne sont pas aussi simples qu’il y paraît. Le papier recyclé n’est pas la panacée.

En voir plus

Est-ce qu’on peut agir pour l’environnement lorsqu’on se sert d’une imprimante ? Cette question peut vous sembler étrange, la réponse est pourtant un retentissant « OUI ». De bien des façons, il est en effet possible de faire un usage raisonné et durable de nos solutions d’impression. RISO vous présente ci-dessous six éco-gestes à explorer.

En voir plus

Cette année a lieu la COP26, qui se déroulera à Glasgow, du 31 octobre 2021 au 12 novembre 2021.

Savez-vous ce qu’est une COP ? Une COP, qui signifie Conférence des Parties, est un sommet annuel qui réunit des dirigeants mondiaux, des entreprises, des ONG ainsi que des scientifiques. Le but est simplement de discuter du changement climatique dans le monde et la façon dont les pays comptent y faire face.

L’enjeu de la COP26 ? Finaliser les règles d’application déjà mises en place. Les objectifs ? L’atténuation, l’adaptation, la finance et la collaboration. Cette année, la COP26 est décisive.

En voir plus

Ce 14 octobre, à l’occasion de la Journée nationale de la qualité de l’air, le cabinet de conseil Transitia organise une matinée consacrée à la sensibilisation sur la qualité de l’air intérieur (QAI). Un enjeu essentiel, selon Daniel Botella, directeur de Transitia.

En voir plus

« Pensez à l’environnement avant d’imprimer ce message ». On voit de plus en plus fréquemment apparaître cette recommandation – ou l’une de ses nombreuses variantes telles que « Ne m’imprime pas, pense aux arbres » – en guise de signature électronique en bas des e-mails.

De prime abord, on pourrait penser que cela tombe sous le sens. Imprimer consomme des ressources tangibles (du papier et de l’encre), tandis que l’e-mail, lui, semble avoir un impact environnemental nul ou négligeable.

Pourtant, à y regarder de plus près, les choses sont loin d’être aussi simples. Impossible en effet d’envoyer ou de recevoir un simple email sans quantité de matériel informatique : ordinateurs, tablettes et smartphones bien entendu, mais aussi une somme d’équipements énergivores très loin de l’utilisateur final comme les serveurs, data centers, l’infrastructure réseau…

Les technologies digitales sont extrêmement polluantes et en croissance très rapide. Elles produisent déjà plus de gaz à effet de serre1 que le transport aérien, et l’on prévoit que leurs émissions triplent2 d’ici 2040 !

Quant au papier, sa mauvaise réputation est usurpée. Il s’agit en réalité d’un des matériaux les plus recyclables – une feuille de papier est recyclable jusqu’à 7 fois en moyenne, au-delà, les fibres de cellulose sont trop abîmées – et recyclés qui soient. L’Europe recycle chaque année 72 %⁠3 de ses papiers et cartons.

« Penser à l’environnement » n’est donc pas aussi simple que d’opter pour le tout digital. Dans de nombreuses circonstances, le papier se positionne comme LE choix écoresponsable.

Vous en doutez encore ? On vous explique tout.

En voir plus

Alors que la Semaine européenne du développement durable vient de commencer, donnant le coup d’envoi à plus de 4000 activités organisées dans 26 pays d’Europe, nous nous sommes posés une question toute simple : qu’est-ce qu’on entend exactement par développement durable ?

En voir plus

La pollution de l’air extérieur, une urgence de santé publique.

« L’air toxique que des milliards de personnes respirent chaque jour est le nouveau tabac⁠1 ».

Cette phrase choc, nous la devons à nul autre que le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le Dr Ghebreyesus n’hésite pas à avancer que « la pollution de l’air est une urgence silencieuse de santé publique⁠2 ». D’après l’OMS, respirer un air vicié cause près de 7 millions de morts chaque année, dont environ 4,2 millions sont dus à la pollution de l’air extérieur (et 3,8 millions à l’air pollué des lieux clos).

Des chiffres impressionnants, mais qui sont encore sous-estimés si l’on en croit une étude récente publiée dans Cardiovascular Research. Cette dernière fait état d’un bilan encore plus sombre : 8,8 millions de morts⁠3 par an, soit un décès sur cinq dans le monde !

La pollution de l’air extérieur ferait perdre au global près de 3 ans d’espérance⁠4 de vie, soit plus que les guerres ou le tabac. Pour Thomas Münzel, co-auteur de cette étude, « nos résultats montrent qu’il existe une pandémie de la pollution de l’air⁠5 ».

En voir plus

De nombreuses sources de polluants entraînent des impacts directs et indirects sur l’environnement et la santé.

Chez RISO, nous nous engageons pour la qualité de l’air de votre environnement de travail.1

En voir plus

Savez-vous ce qu’est le jour du dépassement ? C’est la date – théorique – à laquelle l’humanité a épuisé les ressources que la Terre est capable de régénérer en un an. En 2019, ce jour est tombé le 29 juillet. L’année dernière, le ralentissement des activités causé par la pandémie a reculé l’échéance de trois semaines, au 22 août.

Quelle que soit la date exacte, une chose est certaine : nous vivons une partie de l’année à crédit. L’ONG Global Footprint Network⁠1, à qui on doit le calcul de la date du dépassement, estime que nous avons consommé l’année dernière l’équivalent des ressources d’1,6 planète Terre.

Sauvegarder la Terre, agir pour prendre soin de la planète, est essentiel : c’est tout l’objet du Jour de la Terre.

En voir plus

Notre planète bleue doit beaucoup à ses espaces verts.

Selon l’ONU⁠1, 80 % des espèces animales, végétales et d’insectes se trouvent en forêt et plus d’1,6 milliard d’êtres humains dépendent des forêts pour leur subsistance.

En plus de recéler une biodiversité foisonnante, en plus de nous fournir du bois, des médicaments, de la nourriture, de l’eau… les forêts sont un des « poumons de la Terre », absorbant chaque année près de 8 milliards de tonnes⁠2 de CO2, le principal gaz responsable de l’effet de serre.

 

En voir plus

Lancée en 2018 par le Bureau International du Recyclage, la journée mondiale du recyclage célèbre, tous les 18 mars, cette activité essentielle dans la lutte contre les changements climatiques. Au menu de cette journée : actions de sensibilisation aux enjeux du recyclage, ateliers pratiques, partage des bonnes pratiques…

En voir plus

Chez RISO, nous nous engageons à réduire l’empreinte écologique de nos matériels.

Parce que notre technologie jet d’encre est unique, nos imprimantes professionnelles sont plus respectueuses de l’environnement, de la conception au recyclage.

Consommation électrique réduite, réduction des émissions de CO², zéro émission d’ozone, réduction des Composés Organiques Volatils, éco-fonctionnalités… les avantages sont multiples, pour l’environnement comme pour les utilisateurs !

Fiable et performante, notre technologie nécessite moins de pièces et moins de maintenance. Concrètement, c’est moins de déplacements, moins de pollution à la fabrication et moins de déchets !

Nos objectifs : combiner performances et réduction de l’empreinte environnementale.

En voir plus

Avec la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, c’est un vent d’espoir qui soufflait sur la planète. La quasi-totalité des pays du monde réunis à Paris pour cette COP 21 étaient parvenus à s’entendre sur « le premier accord universel sur le climat⁠1 ». Le 12 décembre 2015, 196 délégations⁠2 s’engageaient à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pour contenir le réchauffement climatique sous la barre des 2°C à l’horizon 2100 (et même viser +1,5°C).

En voir plus

Vous avez bien sûr déjà entendu parler de ce gigantesque amas de déchets plastiques, grand comme six fois la France, qui s’est formé et n’en finit plus de grandir dans l’océan Pacifique1. Une telle monstruosité fait froid dans le dos, non ?

En voir plus

Pourquoi se soucier de la qualité de l’air ? Parce que c’est un véritable enjeu de santé publique ! On estime qu’en France la pollution atmosphérique est responsable de 48 000 décès prématurés chaque année1 (soit près de 8 %⁠2 des décès annuels dans le pays).

Et ce n’est pas tout : selon la commission d’enquête du Sénat, le coût associé à cette pollution peut atteindre 100 milliards d’euros par ans3. La pollution atmosphérique nous coûte donc potentiellement autant chaque année que le plan d’urgence4 pour soutenir les entreprises face au Coronavirus !

En voir plus

Aujourd’hui, le papier est l’un des matériaux qui possède la meilleure performance économique en économie circulaire avec un taux de recyclage de 82%.

En voir plus
Explorez enMozaique Liste